mercredi 20 février 2013

Audition du métropolite Emmanuel par la commission des lois du Sénat sur l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe



Le 12 février, la commission des lois du Sénat a auditionné le métropolite Emmanuel, président de l'Assemblée des évêques orthodoxes de France, sur l'ouverture du mariage aux personnes de même sexe. Cliquez ici pour lire le texte de l'intervention de Mgr Emmanuel qui dit en conclusion de celle-ci:
" La présence de communautés religieuses et philosophiques est une réalité objective dans notre pays. Nous apprécions le fait que leur parole et pensée soient entendues et prises en considération par l’audition de ce jour ; mais nous attendons encore davantage de la part du gouvernement et du législateur pour prendre en compte les prises de position détaillées et approfondies de ces diverses communautés qui, en l’occurrence, au-delà de leur différences, ont été toutes unanimes pour souligner les dangers d’une telle réforme et pour adopter une attitude très critique et réservée sur le sujet qui nous préoccupe aujourd’hui.
Monsieur le président, mesdames et messieurs les sénateurs, en tant qu’évêques orthodoxes de France, nous avons la responsabilité au regard de notre foi, mais aussi de notre conscience humaine, et de notre responsabilité citoyenne, de formuler les recommandations suivantes:
- le retrait d’un tel projet de loi ;
 - sinon, la suspension de son examen par la représentation nationale, afin d’organiser un débat national le plus large possible dans des conditions d’apaisement, de respect et de sérénité afin d’entrevoir toutes les possibilités de solutions juridiques alternatives qui permettent de prendre en compte les situations catégorielles sans remettre en cause les fondements. Notre crainte, en effet, est que le vote de ce projet de loi sans un véritable débat ne crée les conditions de la formation d’un nouveau tabou à l’intérieur de la société française qui, le jour de sa promulgation, ne nus permettra plus une expression libre sur la sujet ;
- l’organisation d’un référendum proposé à tous les Français, va alors de soi ;
- l’étude bioéthique approfondie de la procréation médicalement assistée pour les couples de même sexe ;
- mettre fin à cette nouvelle source de division qui frapperait notre pays qui n’en a pas besoin, et qui va en s’amplifiant. ".
Source : site de l'Assemblée des Evêques Orthodoxes de France

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire