mercredi 25 février 2015

Début du Grand Carême : "je suis Chrétien"



Depuis le lundi 23 février (pour les Orthodoxes) et le "mercredi des cendres" le 18 février (pour les Catholiques) les chrétiens sont entrés en Carême, par le jeûne, le repentir et la prière, sous la bannière : « Je suis chrétien ! ».
 
-Pendant 40 jours, nous allons le dire, solidaires des martyrs  depuis le proto-martyr et diacre Etienne en passant par le chrétien martyr anonyme, priez Dieu pour nous ! Assassinés pour l’Évangile, nous sommes avec vous : « Je suis chrétien ! ». 
Je défile en esprit avec des milliards de témoins sur toute la face de la terre  pour dire oui à la foi et aux commandements du Sauveur, pour rendre hommage aux assassinés du 13 février (en libye), et à tous les autres immolés, parce qu’ils étaient chrétiens…

-« Je suis chrétien », solidaire également des âmes assassinées dans nos pays de consumérisme. Sous nos yeux, dans les rues de nos grandes villes.

- Plus fort que les pétitions ou les manifestations, « Je suis chrétien » est l'affirmation de ceux qui, en ce temps de Carême, entrent dans le repentir, dans le jeûne et la prière. Innombrable manifestation des silencieux en faveur des âmes qu’on pervertie dans notre société de consommation quand, dans d’autres régions du globe, ce sont les corps que l’on saigne.

-Les Pères de l'Eglise comme les Chrysostome ou les Ambroise de Milan, dénonçaient l’exploitation des faibles et les tortures infligées aux saints. « Je suis chrétien » dénonce, non pas les personnes, mais les fautes, l’injustice, la violence et la perversion organisées, la torture et le meurtre légalisés.
Que tous les chrétiens du monde entrent dans le jeûne et la prière ! – tel est l’appel de l’Esprit, la réponse à toute méchanceté, à toute cruauté, à toute corruption.

-Les saints et les martyrs sont victorieux, non par un moralisme hypocrite, mais par l’humilité,
 torturés d’un côté du globe par des couteaux, et, de l’autre, par la promesse de plaisirs sans fin,
ils sont vainqueurs par la fidélité : rien ne saurait les séparer du Christ car comme nous l'annonce le trôpaire de Pâques vers laquelle nous cheminons : "le Christ est Ressuscité des morts par la mort il a vaincu la mort et à ceux qui sont dans les tombeaux, il a donné la Vie". 

Bon carême à tous !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire