lundi 23 mai 2016

La Session d'enseignement du Professeur Bertrand Vergely dans la presse locale


Les 21 et 22 mai 2016, la session d'enseignement du Professeur Bertrand Vergely qui était l'invité du Cesoor a connu un vif succès.
La réflexion sur la Trinité a été étayé par des temps de prière, le samedi soir des vêpres ont été célébrés.

Aussi, une date a été retenue pour un nouveau séminaire de Bertrand Vergely pour le mois de mai ou juin 2017, dont le thème n'est pas encore fixé.

Merci encore à Colette pour son accueil chaleureux.

 Bertrand Vergely : 

Normalien, agrégé de philosophie, est professeur de khâgne.
Il enseigne également à l'Institut d'études politiques de Paris et à l'Institut Saint-Serge.
Il est expert auprès de l'Association progrès du management.
Il publie dans le journal Atlantico.
Il est l'auteur de plusieurs livres dont le dernier en 2015 : "la tentation de l'homme-dieu".

 La session dans la presse locale :



  Article Dauphiné-Vaucluse

lundi 2 mai 2016

Message Pascal de Mgr Emmanuel




Enfants bien aimés dans le Seigneur,
Le Christ est Ressuscité !
Sommes nous donc des insensés ? «Hier encore, nous étions ensevelis» avec «un Messie crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les païens » (1 Co 1, 23) et la première annonce de la résurrection par les femmes Myrrophores n’estrien d’autre que le constat d’un tombeau vide : « Etant entrées [dans le tombeau], les femmes ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus » (Lc 24, 3).
Pourtant l’Église en ce jour proclame partout dans le Monde la Résurrection de son Époux, là où le Monde ne voit qu’un tombeau vide et la disparition du corps d’un Messie crucifié. Avec l’apôtre Paul elle ne cesse de proclamer que «ce qui est folie de Dieu est plus sage que les hommes, et que ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes», «puisqu'en en effet le monde, par le moyen de la sagesse, n'a pas reconnu Dieu dans la sagesse de Dieu, c'est par la folie du message qu'il a plu à Dieu de sauver les croyants.»
«Rayonnons donc d’allégresse, embrassons-nous les uns les autres ! Du nom de frères appelons même nos ennemis !
Pardonnons à cause de la Résurrection et chantons : le Christ est ressuscité des morts, par sa mort il a terrassé la mort, et à ceux qui sont au tombeau, il a fait don de la vie ! » (stichères de Pâques).
Celui qui est partout présent a dressé sa tente parmi nous, en assumant tous les états de notre condition mortelle, de l’enfance à la mort. «Mais, à la suite de l’apôtre Pierre nous proclamons, le Christ n’a pas été abandonné à L’Hadès et sa chair n’a pas vu la corruption : Dieu l’a ressuscité, ce Jésus ; nous en sommes tous témoins. »
En épousant notre condition d’esclave s de la mort, par son Incarnation, le Christ a communié à notre chair et à notre sang ; en ressuscitant, Il complètement renouvelé notre nature. Par le baptême, Il nous a revêtu de l’homme nouveau et par l’onction, il nous procure la bonne odeur et la puissance vivifiante de l’Esprit. Mais dans son amour infini, il a fait plus encore : se mélangeant lui-même à ce qui nous nourrit et à ce qui nous abreuve, il a fait de sa chair et de son sang la source permanente des énergies trinitaires qui nous divinisent.
De cette manière paradoxale, il nous rend participants de sa divinisation. Par les Mystères divins, il nous unit toujours davantage à Lui, faisant de nous les membres de Son corps ressuscité, l’Église son épouse, la chair de sa chair. Voilà donc le point ultime de la philanthropie divine !
Ne craignons donc pas de nous réjouir et d’apporter la joie au monde en ces temps mauvais. Le plérôme de l’Église doit bientôt se réunir pour le saint Synode qui se tiendra en juin en Crète. Associons nos prières pour que cet évènement tant attendu puisse être le signe de notre unité mais plus encore pour qu’il puisse faire entendre la voix orthodoxe de l’Église une, sainte, catholique et apostolique, à un monde sécularisé qui la méconnaît ou l’ignore : voix dans le désert certes mais voix qui fait entendre l’harmonie et l’accord de l’Écriture et des témoignages des Pères, des canons et des pratiques apostoliques.
Voix de l’Esprit que le Christ insuffla à ses apôtre au soir de la Résurrection et source de vie dans le désert de la post-modernité.
 La joie de l’Église pour un tel évènement ne saurait nous faire oublier le sort effroyable des réfugiés , nos frères, qui affluent de l’Orient, berceau de notre foi et lieu de naissance du monachisme, de nos liturgies et de toute notre Tradition écrite et non-écrite, vers une Europe saisie de crainte et comme dépassée.
Comment célébrer la Résurrection d’un Messie crucifié par les Puissants de ce Monde et laisser mourir tous ceux que Dieu a créés à son image, tous les hommes ?
La question est sans doute complexe mais, en tant que Chrétiens, nous ne pouvons que nous alarmer de son traitement purement comptable : ne laissons pas le Christ mourir à nos portes !
Puisse Notre Seigneur qui par sa mort a vaincu la mort relever le front des peuples d’Orient et susciter des artisans de paix capables de rassembler, de dépasser les clivages confessionnels pour faire émerger en cet Orient martyrisé la voix d’une humanité commune, créée à l’image et à la ressemblance du Dieu Philanthrope.
Montrons-nous responsables et comme les Myrrophores, soyons les témoins de Celui que le tombeau n’a pu retenir et « Que toute créature célèbre » avec nous en ce jour « la Résurrection du Christ ! En lui nous sommes affermis » !
Je vous renouvelle, à toutes et à tous, mes meilleurs vœux avec la lumineuse fête de la
Résurrection du Christ.

Mgr Emmanuel de France, président de l'AEOF

dimanche 1 mai 2016

CHRIST EST RESSUSCITE !!!


"Le Christ est ressuscité, mort, où est ton aiguillon ? enfer où est ta victoire ?" (extrait de l'homélie Pascale de Saint Jean Chrysostome)

Le Cesoor vous souhaite une très bonne fête de Pâques !
« Le Christ est ressuscité ; en vérité, il est ressuscité. » 
« Christos anesti ; aléthos anesti. » (Grec)
« Hristos vosskresse ; vo iss-ti-nou vosskresse. » (Russe)
« Hristos a-înviat ; adevărat a-înviat. »  (Roumain)
« Christ is risen ; indeed he is risen. »  (Anglais)
« Christos voskrese ; voistinou voskrese. » (Bulgare)
« Al'Masiah qam ; haqqan qam. »  (Arabe)
« Lo Crist es ressuscitat ; en veritat es ressuscitat. » (Provençal)



 Icône de la Résurrection